Impression 3D : OPR mêle nouvelles technologies et orthopédie

Comment OPR mêle impression 3D et orthopédie

pour ses patients ?

 

Pièces impression 3D OPR

 

S’il y a bien un domaine qui a fait parler de lui par son

évolution rapide c’est bien l’impression 3D.

 

D’abord réservée à une poignée d’initiés, l’impression 3D trouve, aujourd’hui, une utilité dans de nombreux domaines, notamment auprès des orthoprothésistes.

Orthèses et prothèses sont très souvent indispensables à l’autonomie des patients. Il est nécessaire que ces appareillages soient parfaitement adaptés à chacun, le sur mesure est donc fondamental.

“Jusqu’ici nous utilisions des pièces standards qui ne répondaient pas totalement aux besoins des patients et surtout à leur morphologie. C’est ici que l’impression 3D nous apporte un vrai plus”  explique Erwan Calvier, orthoprothésiste à OPR Rennes.

 

– La technologie pour tous

 

L’impression 3D permet de réaliser des pièces précises sans difficulté. Elles sont imprimées à la demande.

“ L’ensemble de nos appareillages (prothèses, orthèses, attelles, corsets…) sont réalisés dans nos ateliers à Rennes. Maîtriser cette fabrication nous permet de s’adapter parfaitement à chacun. L’impression 3D multiplie encore d’avantage cette adaptabilité et nous permet de réaliser n’importe quelle pièce sur mesure. “ précise Erwan.

En collaboration avec Mathys, étudiant en technologies industrielles, OPR a décidé d’utiliser l’impression 3D pour les nombreuses possibilités qu’elle apporte.

– Quels procédés pour imprimer en 3D ?

 

Imprimante 3D OPR

Nombreuses sont les techniques d’impression 3D ou fabrication additive.

La plus commune est le FDM, pour  le FDM (Fused Deposition Modeling : modelage par dépôt de matière en fusion.)

Après la conception 3D à l’aide d’un logiciel de CAO (conception assistée par ordinateur), l’imprimante superpose des couches de matières (plastiques majoritairement), couche par couche, afin d’obtenir la pièce voulue.

– Du logiciel à la pièce

 

Pièce modélisée en 3D sur un logiciel CAO pour l'impressionLa première pièce réalisée au sein d’OPR, est un verrou permettant le déblocage du genou d’une prothèse fémorale.

“A cause de ma faiblesse dans les doigts, déverrouiller ma prothèse pour m’asseoir dans mon fauteuil roulant était une vraie épreuve” raconte Michelle, 80 ans.

Après un Scan 3D des doigts de la patiente, la pièce a été modélisée et imprimée très facilement.

“Ce verrou m’apporte un confort certain dans l’utilisation quotidienne de ma prothèse” témoigne Michelle

 

L’évolution de l’impression 3D bénéficie a chacun, notamment dans les métiers de la santé comme l’orthopédie. Elle permet aux professionnels de proposer un appareillage plus adapté aux patients.

 

Pièce en 3D Orthorpédie

 

Bientôt, le témoignage de Michelle.

 

@Pierre-Yves Fejean