La prothèse, un dispositif compatible à la pratique de la moto ?

La prothèse, un dispositif compatible à la pratique de la moto ?

Orthèse prothèse rééducation

À la suite d’une amputation, on est amené à se poser de multiples questions concernant la pratique des activités que l’on faisait auparavant. Suis-je encore apte ?

Ai-je le droit ? Est-ce que je pourrais m’adapter à la pratique, même avec une prothèse ? 

Ces questions sont d’autant plus importantes quand elles réfèrent à la pratique d’un engin motorisé, où l’obtention d’un permis, et l’adaptation du véhicule au handicap sont obligatoires. 

Ainsi, nous allons tenter de répondre à toutes ces questions concernant la pratique de la moto, en lien avec le handicap.

Obtention du permis :

En France, même si l’accès à une voiture aménagée pour le handicap au sein d’une auto école se démocratise, l’accès aux motos aménagées est beaucoup plus compliqué. 

 En effet, actuellement, aucune école de conduite ne possède de motos aménagées pour passer le permis. Cependant, il existe une association appelée Handicaps Motards Solidarité (HMS), créée en 1995, qui met à disposition à bas coûts, des motos ainsi qu’un side car munis d’éléments interchangeables, permettant aux personnes amputées de passer ou de régulariser leur permis moto et de combler ainsi l’absence de véhicule aménagé dans les moto-écoles.

L’objectif est d’éviter à toute personne l’achat d’un véhicule adapté, tant qu’il ne dispose pas encore de l’autorisation administrative (le permis).

En revanche, si vous souhaitez vous présenter à l’épreuve avec votre propre véhicule adapté, il vous faudra présenter une attestation d’assurance qui peut être difficile à obtenir, car les compagnies d’assurances réclament souvent le permis de conduire pour délivrer l’attestation.

passer son permis moto lorsque l'on est amputé en bretagne et en normandie conseils et demarche en orthopédie

Régularisation du permis :

Si vous étiez motard avant votre amputation et que vous souhaitez régulariser votre permis, vous devrez vous rendre à la préfecture afin de monter un dossier, qui vous permettra d’être convoqué à une visite médicale, où les médecins jugeront de votre habilité à conduire de nouveau une moto, et des futurs aménagements qui vous seront nécessaires pour pratiquer la moto.

 Par la suite, vous devrez passer un examen pratique, dans lequel l’examinateur jugera de votre aptitude à reprendre la pratique de la moto. L’examen est relativement accessible car vous n’avez pas perdu votre permis, il a simplement été mis en suspens.

Aménagement de la prothèse et du véhicule :

Système "Riding Arm"

En fonction de votre amputation, divers aménagements sont possibles sur la moto et sur votre prothèse.

Premièrement, si vous êtes amputés du bras, il existe un aménagement appelé “Riding Arm”, ce dispositif comprend le coude, l’avant bras et le poignet qui dispose d’un système d’attache et de décrochage rapide. Il permet au conducteur amputé d’être toujours relié au véhicule, ainsi il peut se servir de ce dispositif pour tourner, pour absorber le choc du freinage..

Amputation du membre supérieur

Ensuite, concernant les aménagements sur le véhicule, ils sont différents en fonction du membre amputé et ils sont également différents s’il s’agit du membre droit ou gauche. Concernant le bras, et plus particulièrement le bras gauche, un déplacement de l’embrayage sur le côté droit du guidon est nécessaire, positionné en dessous du frein avant, de plus, le clignotant gauche doit également être déplacé du côté droit. Pour le bras droit, la poignée d’accélération doit être déplacée à gauche, de même que le frein avant qui doit se situer au-dessus de l’embrayage, ou sous les clignotants. 

Amputation du membre inférieur

Si vous êtes amputé de la jambe droite, un déplacement du frein arrière à gauche du guidon est indispensable à la pratique.

Pour la jambe gauche, il faudra effectuer un changement de vitesse au niveau de l’index droit. De plus, les aménagements sont multiples, on peut choisir de mettre un sélecteur de vitesse à double branches, un sélecteur de vitesse par poignée rotative (au niveau de la main gauche), ou également un sélecteur de vitesse au niveau du pied droit. Dans le dernier cas, il faudra déplacer le frein arrière au niveau du guidon gauche.

prothèse de cuisse sur une moto adaptée pour le handicap en bretagne et en normandie

Pour diverses informations, n’hésitez pas en parler à votre orthoprothésiste, qui vous guidera au mieux dans ces actions.

Vous pouvez également consulter le site de Handicaps Motards Solidarité pour consulter les démarches, les tarifs ainsi que les motos qu’ils mettent à disposition pour les usagers.

http://www.handicaps-motards-solidarite.com/

Retrouvez plus d'actualités sur les réseaux sociaux en cliquant sur les icones