Prothèse et conduite sont-elles compatibles ?​

Prothèse et conduite sont-elles compatibles ?

Suite à une amputation, on est souvent confronté à des interrogations face à la conduite. Le permis est-il encore valable, dois-je conduire une voiture particulière ? Face à de nombreuses interrogations, nous tentons ici de répondre au mieux à ces questions.

Si vous êtes amputé aux membres inférieurs vous serez susceptibles d’effectuer des aménagements sur votre voiture et de régulariser votre permis de conduire.
Vous pouvez être confrontés à deux situations :

  • Vous n’avez pas encore votre permis de conduire

Dans le cas où vous souhaitez obtenir votre permis de conduire après l’amputation. Il vous est possible de l’obtenir en suivant plusieurs étapes.

Premièrement, remplir un dossier médical avec votre médecin qu’il vous faudra ensuite agréer par la préfecture. Ils évalueront votre capacité à conduire et les aménagements nécessaires à mettre en place. Vous passerez ensuite les épreuves habituelles du permis à savoir l’examen du code de la route et la conduite. Il y a un surcoût pour les leçons de conduite adaptées.

  • Vous aviez votre permis de conduire avant l’amputation

Dans le cas où vous auriez obtenu votre permis de conduire avant l’amputation c’est votre médecin qui décidera si vous êtes apte à conduire.
Après le passage d’une visite médicale, vous pourrez vous rendre à la préfecture munie de votre permis de conduire et de l’avis médical du médecin.
Vous recevrez ensuite un permis probatoire d’une durée moyenne de 2 ans, puis le permis définitif. Il sera indiqué dessus le type de handicap et les aménagements nécessaires à la conduite (par exemple : Port de prothèse, boîte automatique) au même titre qu’un port de lunettes.

Si votre handicap implique des aménagements sur votre véhicule, il vous faudra constituer un dossier technique des modifications à mettre en place. Vous devrez ensuite contacter une auto-école agréée afin de pouvoir utiliser correctement et dans les meilleures conditions votre voiture adaptée. Un examen viendra confirmer votre habilité à conduire ce véhicule. Une étape obligatoire pour valider totalement votre permis. Il faut également mettre à jour l’assurance du véhicule pour éviter toutes confusions.

ADAPTATION VÉHICULE

La MDPH de votre département (Maison départementale des personnes handicapées) peut apporter un soutien financier aux adaptations de véhicules. Ces aides visent à favoriser l’autonomie des personnes handicapées en rendant plus accessible les modifications.
Les aménagements sont différents en fonction des pathologies de chacun. Il y a plus ou moins de choix de conduite selon les personnes.
Une personne avec une prothèse fémorale n’aura pas forcément les mêmes modifications sur son véhicule qu’une personne avec une prothèse tibiale.
Les équipements sont amovibles, une personne valide peut enlever les équipements du volant par exemple, ou alors inverser les pédales accélérateur/frein si elles sont adaptées pour un amputé.

Les différents aménagements :

Pour les amputés, les pédales d’accélération et de frein peuvent être inversées en fonction de la jambe amputée. Un levier peut être également placé derrière le volant.

Nous sommes allez à la rencontre du Garage Bertrand, spécialistes dans l’adaptation de véhicules pour personnes handicapées.
Michel Gardien, gérant de l’entreprise depuis 15 ans à pu répondre à nos questions

Pour quel type de handicap modifiez-vous les véhicules ?

M.Gardien –  Tous types de handicap. Amputation, fauteuil roulant, tétraplégique etc.…

Peut-on conduire avec une prothèse ?

M.G –  Oui c’est possible de conduire avec une prothèse tout dépend de l’avis médical.

 Peut-on adapter les voitures pour conduire avec une prothèse ?

M.G –  Effectivement, on peut adapter toutes les voitures aux prothèses, en ajoutant des équipements, avec une boite automatique ou en modifiant les pédales accélérateur/frein.

Certaines seront plus adaptées par leur hauteur ou position de conduite néanmoins.

Qu’est-ce que vous mettez en place pour faciliter la conduite ?

M.G – Tout dépend du handicap. S’il s’agit une amputation du membre supérieure on pose une boule télécommande au volant du côté de la main valide.
Pour une amputation de membre inférieur, on peut mettre un accélérateur inversé dans le cas d’une voiture automatique .
S’il s’agit d’une boîte de vitesse mécanique, on met un embrayage automatique. Les vitesses se passent sans débrayer. Pour les prothèses de mains myoéléctriques, il existe des boules, un Joystick avec les commandes intégrée qui remplacent la boule.

Il y a également posibilité d’une commande vocale plus palpeur. Pour la conduite en mini manche, on adapte des joysticks similaires à ceux des fauteuils roulants (il n’y a alors plus de volant).

Modifiez vous d’abord la voiture et vous la vendez ou est-ce que les personnes apportent la leur pour que vous l’adaptiez ensuite ?

M.G –  On ne vend pas de véhicule, on laisse libre choix à la personne d’acheter son véhicule. C’est toujours mieux de passer avant pour des conseils ou des recommandations.

Est-ce qu’il y a des restrictions de vitesse pour les voitures modifiées ? Des règles spécifiques ?

M.G –  Non, le même code la route s’applique.
Il peut y avoir des limites avec les remorques ou un nombre de kilomètres maximum à respecter. Le permis peut également  être régulariser à date déterminée.

Combien faut-il de temps pour modifier la voiture ?

M.G –  Tout dépend de la modification. Un simple inversement des pédales prendra 1h30, des modifications plus lourdes comme un embrayage automatique peuvent prendre plusieurs semaines.

Pouvez-vous nous parler de tarif concernant ces modifications ? Si oui ou non, existe-t-il des aides ou une part prise en charge par la sécurité sociale ou un organisme spécifique ?


M.G – La sécurité sociale n’apporte pas d’aide financière.
La MDPH en revanche finance une bonne partie des aménagements.
Il y a un pourcentage par pathologie, en fonction du montant de l’équipement. Au-dessus de 7
500 € ils prennent 5000 € en charge.
Un fond de compensation peut compléter jusqu’à 2500 € les frais de modifications en cas de difficultés financières.

Très bien, je pense que vous avez répondu à toutes nos questions,  merci à vous et à bientôt !

M.G – Bonne journée et à bientôt